Lignes...

FUG537

juillet 2008

Vincent Royer, alto

Jean-Michel Charlier, clarinette

Quatuor Danel

Jean-Philippe Collard-Neven, piano

CRFMW, électronique

​Les désordres de Herr Zoebius pour quatuor à cordes
1. Inselberg de Goundam
2. Une matrice booléenne pour le docteur Atlan
3. Les étranges attracteurs du professeur Baumol
4. Chant magnétique
5. Back to the Voice pour piano
6. Bryce pour clarinette et quatuor à cordes
7. Lettre Soufie : Z(1) pour alto, piano et électronique

logo_iTunes_h40.png
Outhere_h40.png

Jean-Luc Fafchamps (°1960), pilier du célèbre ensemble ICTUS dont il est pianiste attitré, est aussi un des plus remarquables compositeurs belges d’aujourd’hui, ce dont de nombreux festivals internationaux ont récemment témoigné (Bruxelles, Paris, Vilnius, Varsovie, Budapest…). Si le piano a tenu d’abord une grande part dans ses œuvres, il a exploré ensuite les harmonies non tempérées et les polyphonies de timbres qui l’ont fait aborder diverses formations de musique de chambre et l’orchestre symphonique. Il élabore un vaste cycle – les Lettres Soufies – qui apparaît comme un manifeste pour un langage écrit, savant et séduisant à la fois, où la personnalité complexe de ce compositeur-virtuose-macroéconomiste-amateur de ligne claire apparaît en pleine lumière, jusque dans sa composante humoristique et ironique. Rappelons qu’une des Lettres soufies a déjà été enregistrées par l’ensemble United Instruments of Lucilin (Fuga Libera FUG501). Des interprètes de tout premier plan s’investissent pleinement dans cette œuvre magistrale : le quatuor Danel, le pianiste Jean-Philippe Collard-Neven, l’altiste Vincent Royer et le clarinettiste Jean-Michel Charlier nous permettent en effet de l’approcher dans des conditions idéales. Ce CD a été réalisé avec le soutien de la Communauté Française de Belgique et du Conseil de la Musique de la Communauté Française de Belgique.